Développement durable

Depuis plusieurs années, l’Université de Haute-Alsace a pris conscience du rôle et des responsabilités qu’elle exerce face aux enjeux majeurs du développement durable et à la mutation de notre société. Forte de ses initiatives, elle souhaite renforcer son action à travers deux projets ambitieux et innovants : la démarche Eco-campus et l’obtention de la certification ISO 50001 pour son système de management de l’énergie.

Le projet Eco-campus

Lancé en 2013, Eco-campus est une démarche transversale et participative visant à intégrer le développement durable à la recherche, aux enseignements et à la gestion du quotidien à travers un programme d’actions. Véritable démarche collective, son succès ne peut se concevoir sans la participation des acteurs internes à l’Université, associant leurs volontés et leurs compétences à l’élaboration d’un projet tourné vers l’avenir.

Site pilote du projet Eco-campus, l’IUT de Mulhouse ambitionne de faire évoluer son site d’implantation et l’ensemble de ses formations autour de ce concept afin de sensibiliser ses personnels et étudiants à avoir de bonnes pratiques.

Dans ce contexte, les établissements d'enseignement supérieur exercent une triple responsabilité :

  • celle de la formation, en préparant au mieux les générations futures à la transition vers un monde plus durable,
  • celle de la recherche, en contribuant au développement de l'économie verte par l'innovation technologique et l'étude de nouveaux modèles de croissance,
  • celle de l'exemplarité, en identifiant l'Université comme vitrine des bonnes pratiques au sein de son territoire
DeveloppementDurableUHA


5 thématiques

  • Politique énergétique
A l’IUT de Mulhouse, différents systèmes de mesures ont été mis en place afin de suivre et d’évaluer en temps réel l’efficacité énergétique. Pour cela nous disposons de capteurs sans fils mesurant la température, l’humidité, la consommation électrique et les composés organique volatiles.

Le suivi des consommations et une meilleure connaissance des postes de consommation permet d’optimiser la gestion énergétique. Sont notamment à l’étude la temporisation de l’éclairage et l'extinction automatique des ordinateurs des salles informatiques.
L’obtention de la certification ISO 50001, norme internationale de système de management de l’énergie, en juillet 2014 prouve la volonté de l’établissement de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue de gestion de l’énergie. L’université de Haute-Alsace est ainsi la première université française certifiée ISO 50001.


  • Gestion des déchets
L’université de Haute-Alsace participe au Programme Local de Prévention des déchets de Mulhouse Alsace agglomération.

Afin de réduire la quantité de déchets produite, les impressions recto/verso ont été systématisées. Lors de commandes de fournitures, les achats éco-responsables sont privilégiés et une restauration éco-responsable est introduite dans l’organisation des réunions et manifestations.

A destination des étudiants et des personnels, différents systèmes de collecte sélective des déchets ont été mis en place. On trouve notamment des bacs de récupération des cannettes au niveau des distributeurs de boissons en libre service et des amicales. Les salles de cours sont équipées de bacs permettant la collecte des papiers, cartons, bouteilles, flacons en plastique et canettes.

 
recyclage canette

  • Construction et rénovation durable
A travers un ensemble d’aménagements, l’université de Haute-Alsace véhicule un message éco-responsable.

En matière de construction et de rénovation, l’UHA s’efforce d’être innovante, de choisir les techniques les plus performantes et les plus respectueuses de l’environnement avec en ligne de mire toujours l’objectif d’investissements efficaces et durables.
  • Informer / sensibiliser / communiquer
Afin de sensibiliser le plus grand nombre différents supports de communication sont utilisés : l’onglet développement durable sur la page internet ainsi qu’un pictogramme « Eco-campus ». Des affiches de sensibilisation sont également en place dans les différentes composantes. Plus particulièrement, nous pouvons trouver dans la majorité des salles de l’université des affichettes « merci d’éteindre les lumières » près des portes.
  • Enseignement / recherche / formation
Le développement durable trouve sa place dans l’ensemble des enseignements via des projets étudiants ou des unités d’enseignements libres permettant de valoriser un engagement dans cette thématique.

En 2018, l'IUT de Mulhouse a également mis en place des panneaux photovoltaïques. L'objectif : favoriser l’autoconsommation d’électricité individuelle ou collective sur un même site.

panneauxsolaire

Cette démarche répond à un projet qui s’intègre au démonstrateur du campus nommé SMART-UHA (Services Mobilités Autonomies Réseaux Transports), et renforce la démarche éco-campus en regard des objectifs de développement durable du «Grenelle environnement». Ainsi, l’UHA va devenir un protagoniste reconnu dans le domaine des « smart Grid », tout en impliquant les étudiants et le personnel pour une démarche écocitoyenne afin de favoriser l'autoconsommation d'électricité individuelle et collective sur un même site.

Ces panneaux photovoltaïques vont être exploités à deux niveaux :

  • Celui de la recherche : les chercheurs de l’UHA travailleront sur différents aspects comme développer de nouveaux concepts en partenariat avec les PME et les exploitants du réseau électrique, mesurer et analyser la qualité des signaux, gérer et optimiser l’énergie, et définir la manière de représenter les données et mesurer l’impact sociologique de la fracture énergétique.
  • Celui de l’enseignement : le projet impliquera de façon disruptive des étudiants en sciences de l’ingénieur et en sociologie, du DUT à la Licence Professionnelle jusqu’au Master, Ingénieur et Doctorat.

Énergie - ISO 50001

La norme internationale ISO 50001 formalise un outil de management de l’énergie efficace qui vise l’amélioration de la performance énergétique de tout organisme. Sa mise en place est donc une source d’économie d’énergie potentielle. Selon l’Agence Internationale de l’Énergie, cette norme pourrait avoir un impact sur près de 60% de la demande d’énergie mondiale (la norme vise, en effet, en priorité, les secteurs tertiaire et industriel qui représentent respectivement 7% et 51% de la consommation énergétique mondiale, chiffres de 2007).

 

Contact

  • IUT de Mulhouse
  • Renaud DEFIEBRE
  • Référent développement durable à l'IUT de Mulhouse
  • E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Haut de page