Sylvie Samycia soutient le projet de prothèse myoélectrique

Publié le mardi 9 novembre 2021 13:55

sylvie-prothese

Le laboratoire IRIMAS de l’Université de Haute-Alsace, et l’IUT de Mulhouse, ont eu le plaisir d’accueillir Sylvie Samycia.

À la suite d’un grave accident de moto, les médecins annoncent à Sylvie une vie en fauteuil roulant. Elle refuse de baisser les bras et gravit le Mont Blanc 3 années plus tard.

Elle décide également de soutenir le projet de prothèse myoélectrique, et se porte volontaire pour les futurs tests.

L’objectif de ce projet, mené avec l’Université de Winterthur, consiste à améliorer la participation et l'inclusion des personnes souffrant d'une amputation congénitale ou acquise d'un membre supérieur.

Le projet vise à contribuer à cet objectif de deux façons :

  • Sur le plan technique : améliorer le contrôle humain des prothèses de bras existantes en introduisant l'intelligence artificielle (IA) dans le mécanisme de contrôle myoélectrique.
  • Sur le plan social : fournir des informations sur l'acceptation sociale, la stigmatisation et l'inclusion des personnes utilisant une prothèse contrôlée par l'IA. Ces informations peuvent servir de base pour concevoir et cibler des stratégies et des actions d'inclusion.
IMG 1583

Découvrez le témoignage de Sylvie

Vous avez décidé de soutenir le projet de prothèse myoélectrique. Qu’est-ce ce qui vous a motivé à le faire ?

Ce qui me motive dans cette démarche, c’est la recherche. Savoir jusqu’où on peut aller. Cela est intéressant de voir l’ensemble des mouvements qui sont possibles avec une simple prothèse. […] ça peut aider beaucoup de gens.

Comment voyez-vous le futur de la prothèse intelligente ?

Je pense que la technologie fait beaucoup de progrès, mais je trouve qu’il n’y a pas assez de recherche pour les prothèses de bras, […] et comme votre IUT s’y met, c’est super ! Avec Djaffar et tous ces chercheurs […] on a certainement la technologie mais pas la ressource humaine nécessaire. Donc avec des gens motivés, on peut faire des choses géniales.

Enfin, avez-vous un message à faire passer aux personnes qui ont vécues un accident similaire au votre ?

Jamais lâcher, et avoir un projet. Aller jusqu’au bout de son rêve. Ce n’est pas parce qu’on nous dit que l’on ne va plus marcher, et qu’on a qu’un bras, que la vie est foutue. Elle est belle et il faut y aller !

Haut de page